Comment établir un plan de trésorerie prévisionnel ?

LE plan de trésorerie prévisionnel

Vous êtes dans l’entrepreneuriat ? Vous souhaitez avoir des conseils et des directives concernant l’établissement d’un plan de trésorerie prévisionnel ? Alors lisez notre guide pour mieux vous y retrouvez !

Quelle est l’utilité d’un budget prévisionnel ?

Un plan de trésorerie prévisionnel permet de représenter et de faire un suivi des dépenses et des recettes qui sont sous forme de flux monétaires prévisionnels, il est bâti sur un principe d’encaissements et de décaissements et permet d’éviter ou d’anticiper des défauts de paiements ou d’éventuels difficultés financières. D’ailleurs, avez-vous entendu parler de l’affacturage ?

En quoi consiste un plan de trésorerie prévisionnel ?

Si vous vous êtes toujours demandé en quoi consistait un plan de trésorerie prévisionnel, eh bien il s’agit tout simplement un document sous forme de tableau qui doit être constamment mis à jour, il donne la possibilité de savoir comment se porte l‘équilibre financier de son projet et de gérer son évolution (ainsi que celle des fonds disponibles) au fil du temps et au fur et à mesure que le projet progresse.

Le tableau du plan de trésorerie est un document qui est utilisé en gestion courante et qui va permettre d’adapter les dépenses à chaque situation financière que rencontre le projet ou l’entreprise, ainsi, il est mis à jour tout le temps en fonction de deux paramètres importants :

  • les encaissements ;
  • les décaissements.

Le fait que ce document soit toujours mis à jour aide à :

  • prévoir les éventuels mouvements financiers pour ne pas se retrouver à court de fonds ;
  • anticiper des crises financières qui auraient pu survenir de manière brutale et déséquilibrer l’équilibre financier ;
  • réagir rapidement face à ces crises;
  • établir s’il est possible de financer de nouveaux projets.

Comme le plan de trésorerie prévisionnel vous donne une idée précise de vos capacités d’investissement, vous allez pouvoir savoir bien à l’avance si vous avez assez de fonds ou si vous avez besoin d’argent pour de nouveaux financements.

Lorsqu’il s’agit d’entreprises ou de projets qui sont sous forme d’une activité saisonnière ou qui varient énormément au niveau des flux financiers, le plus gros avantage du plan de trésorerie prévisionnel est qu’il permet de savoir à l’avance si l’on va faire face à des situations de blocage ou non, et pouvoir ainsi y remédier.

Établir un plan de trésorerie prévisionnel

Le tableau du plan de trésorerie prévisionnel va être constitué de deux grandes parties représentées par les encaissements et les décaissements. Lorsque vous êtes au tout début de votre projet, établissez votre tableau en prenant en compte les projections du business plan que vous avez en tête (plus il est précis, mieux c’est), et établissez-le surtout en ayant en tête les différents scénarios financiers que vous pourrez rencontrer durant l’évolution du projet. Être bien renseigné sur son activité et sur les fluctuations qu’elle peut rencontrer (ou engendrer) permet de bien gérer son tableau. Il ne faut surtout pas hésiter à se faire accompagner par un professionnel qui saura vous aider à dresser votre tableau et qui pourra confirmer que ce que vous faites est cohérent et viable. Vous l’aurez donc compris, un plan de trésorerie prévisionnel est un outil important qui vous accompagnera dans la gestion financière de différents projets et qui vous permettra de vous créer un cadre financier sécurisé pour évoluer en toute sérénité.

Dans le document, le tableau sera composé de colonnes qui vont servir à représenter les différents mois de l’année, avec une colonne pour chaque mois, et les lignes quant à elles vont venir définir les encaissements et leurs totaux puis les décaissements et leurs totaux. Ce que l’on entend par encaissements ce sont toutes les entrées d’argent au niveau de tous les comptes bancaires, et ce sont les éléments suivants :

  • chiffres d’affaires TTC;
  • comptes courants d’associés;
  • capital issu d’emprunts en banque;
  • subventions;
  • capital souscrit et libéré;
  • produits financiers.

Pour ce qui est des encaissements, il s’agit là de toutes les sorties d’argent sur tous les comptes bancaires, ils sont représentés par les éléments suivants :

  • achats TTC;
  • salaires;
  • impôts;
  • réduction de capital;
  • charges financières;
  • reprises d’apports en compte courant;
  • charges patronales et TNS
  • services extérieurs;
  • frais généraux.

Sur le tableau la différence entre les deux totaux (ceux de l’encaissement et ceux du décaissement) vous allez pouvoir constater l’état de l’évolution et de la progression de votre trésorerie.