Stratégie de différenciation : définition et points clés !

Définition de la stratégie de différenciation

Toute entreprise en phase de création ou en cours de développement se voit imposer fortement une prise d’initiative et de choix de stratégie. Dans ce cadre, l’adoption d’une stratégie dite de différenciation est la meilleure alternative qui s’offre, surtout dans le cas d’une entreprise occupant un domaine d’activité stratégique. Une fois l’étude du marché et de la concurrence établie, ce type de stratégie peut présenter un réel avantage garantissant ainsi un bon rendement par rapport au chiffre d’affaires et la notoriété sans pour autant investir de gros montants ou d’efforts titanesques. Alors qu’elle est vraiment cette stratégie et qu’y a t-il à savoir à son égard ? On vous répond !

Définition de la stratégie de différenciation

Comme son nom l’indique, la stratégie de différenciation tend vers le marquage d’esprit et la démarcation par rapport aux concurrents, en adoptant un caractère unique que nul ne pourrait égaler, dépasser ou même concurrencer. Il s’agit là d’élaborer tout le savoir-faire, l’imagination et l’originalité possible en s’entourant des meilleurs outils disponibles pour mettre au point une sorte de marque propre sans précédent avec le potentiel de valorisation par toute éventuelle clientèle. Il existe plusieurs éléments clés pour alimenter cette différenciation et on cite en exemple:

  • L’image de la marque
  • Les techniques et la technologie employées
  • La qualité du produit ou du service ainsi que la distribution
  • L’expérience client

Mise en œuvre de la stratégie de différenciation

L’objectif principal d’une telle stratégie est de se démarquer de la concurrence directe et de rendre le produit proposé hors d’atteinte de toute substitution. Cette différence est parfois facilement repérable et d’autres fois pas, il est donc primordial de bien cibler la clientèle et de proposer en fonction de cela un produit répondant aux critères et aux attentes des consommateurs. Pour établir une pareille stratégie, une étude quantitative , qualitative et réglementaire précise s’impose, dans le but de cerner la concurrence et capter la clé manquante du schéma en fonction de laquelle le plan sera établie. La stratégie de différenciation peut prendre également trois formes distinctes qui sont :

La sophistication

La distinction dans ce type de modèle réside dans la valeur supérieure du produit proposé par la marque, par le biais d’une qualité et des services différenciés par un caractère de haut standing, avec un prix toutefois un peu élevé comme c’est le cas des produits luxueux.

L’épuration

C’est un concept qui se base sur une différenciation organisée par le bas. En d’autres mots, l’élimination de quelques prestations non valorisées par la catégorie de clients visés est établie, ce qui donne l’avantage de proposer des produits à des moindres prix.

La focalisation

Dans ce cas de figure, la façon de faire importe peu, puisque l’offre établie est directement acheminée vers une catégorie de clientèle bien déterminée avec un prix correspondant à la singularité.

Avantages de la stratégie de différenciation

La principale qualité de cette stratégie est le fait qu’il n’y ait pas de frottement à la concurrence mais un simple développement des atouts de l’entreprise et l’exploitation maximale de toutes les compétences et ressources disponibles. En d’autres termes, il s’agit de trouver ses propres points forts, de les développer et de marquer son propre territoire sans confrontation directe. Ceci est réellement avantageux quand on vient à dénicher ou à négocier avec toutes sortes de partenaires commerciaux ou un quelconque segment de consommateur, car il n’est nullement question de baisser le prix, car le coût est entièrement justifié par le concept et la distinction proposée.

Outils utilisés dans la stratégie de différenciation

Pour être sûr de bien se démarquer, certains outils importants du domaine du Consulting ont été élaborés pour aider les entreprises à mieux se positionner. Parmi ces outils de base on mentionne les suivants:

  • La matrice SWOT: qui établit une analyse précise des forces et des faiblesses de l’entreprise ainsi que de son environnement
  • L’analyse de Porter: qui prend en considération cinq forces concurrentielles essentielles avec le but de solidifier l’avantage compétitif
  • La Matrice BCG.

En conclusion, la stratégie de différenciation offre un réel avantage à l’entreprise qui l’exploite lui permettant de booster le caractère unique de la marque et son savoir-faire en acquérant une partie solide du marché, sans une potentielle concurrence à l’horizon pour lui faire de l’ombre. Il est à noter que ce type de stratégie possède une concept rival de taille qui a pour nom: la stratégie de domination par les coûts.